La Chine est le berceau du thé et le pays où est née la culture du thé en 2737 av J-C, dans la province du yunnan. A l'origine, le thé était consommé avant tout pour ses propriétés médicinales. Puis, il fut utilisé dans les soupes ou bien en mélange avec d'autres ingrédients. Au cours de la dynastie Ming commence l'ère du thé infusé tel que nous le connaissons aujourd'hui.
Aujourd'hui, le Zhong est encore utilisé en Chine, tant par la population que par les amateurs. Il s'agit d'une technique d'infusion composée d'une simple soucoupe, d'un bol et d'un couvercle. Le Zhong est un récipient qui permet d'infuser les feuilles de thé dans un petit volume d'eau et en concentrer ainsi toutes les saveurs.

Le thé est apparu au Japon par l'entremise des moines bouddhistes qui le ramenèrent de leurs pèlerinages en Chine. Dès le XIXème siècle, où il est déjà consommé, les Japonais créent "la voie du thé" (Chado), véritable art de vivre qui englobe les principaux fondements de la culture japonaise.
La "voie du thé" propose l'harmonie, le respect, la pureté et la tranquillité comme préceptes fondamentaux.

En Russie, l'usage du thé s'est répandu principalement au cours du XIXème siècle, notamment grâce à l'invention du samovar, appareil composé d'une partie centrale remplie d'eau qu'on chauffe au-dessus de laquelle repose une petite théière dans laquelle est préparé un concentré de thé. Chaque convive peut alors se préparer un thé à son goût.

En Inde, ce sont les Britanniques qui les premiers, à partir du XIXème siècle, vont cultiver le thé. Aujourd'hui, il joue un rôle très important dans l'économie et les habitudes de la population.
Il est apprécié très corsé, mélangé à plusieurs épices et bouilli dans du lait (chai). On achète la boisson dans la rue, on la boit dans un bol en terre cuite que l'on jette par terre tout de suite après usage, comme le veut la tradition.

Au Maroc, le cérémonial du thé à la menthe est popularisé dès le XIXème siècle. Il reste de nos jours un rite important d'hospitalité et de sociabilité. C'est la boisson nationale que toutes les classes de la société consomment à toute heure du jour et de la nuit. On verse le thé a la menthe dans des verres, en n'oubliant pas de verser très haut la théière afin de faire mousser le liquide tout en le refroidissant.

En Europe, c'est vers 1610 que la première cargaison de thé débarqua dans le port d'Amsterdam.

En Angleterre, la coutume de boire du thé s'est rapidement répandue dans la bourgeoisie. Mais ce n'est qu'avec l'instauration du Five o'clock par la duchesse Anna de Bedford (1783-1857) que la consommation de thé s'est développée.
En l'intégrant aux horaires de travail des ouvriers, et en décalant ainsi les horaires du repas du soir de quelques heures, l'usage du thé s'est véritablement démocratisé. L'heure du thé (tea time) est un symbole important de partage.